Version PDF

Thérapeutique

14 mai 2020

Attention à ne pas exposer inutilement les mères et les fœtus aux radiations

Kwan ML et coll. JAMA Netw Open 2019 ; 2(7) : e197249.

-

ML Kwan et coll. ont voulu évaluer l’utilisation de l’imagerie médicale (scanner, angiographie et fluoroscopie, imagerie par résonance magnétique (IRM), radiographies conventionnelles et médecine nucléaire) lors de la grossesse (n = 2 224 789 femmes) sur une période allant de 1996 à 2016 aux USA et en Ontario (Canada). Dans l’ensemble, les diverses techniques d’imagerie ont plus souvent concerné les femmes de moins de 20 ans et de plus de 40 ans, les noires et natives américaines et chez celles ayant accouché avant terme. Ne prenant en compte que les techniques récentes, c’est le scanner thoracique qui, aux USA, a été le plus utilisé. L’usage de techniques d’imagerie médicale avec radiations ionisantes s’est considérablement accru de 1996 à 2016. Globalement, 5,3 % des femmes américaines enceintes et 3,6 % de celles vivant en Ontario ont été exposées aux radiations.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité